4 octobre 2011

L’Islam, dernier lien social des banlieues ?

posté dans Actualites |

Un article du journal Le Monde frappe là où ça fait mal : après une enquête menée à Clichy-Sous-Bois et à Montfermeil, deux banlieues de la région parisienne, il apparaît que la République et ses valeurs n’apparaissent plus comme les fondements de la société. Ce qui les remplace, c’est l’Islam. « Un islam du quotidien, familial, banal le plus souvent, qui fournit repères collectifs, morale individuelle, lien social, là où la République a multiplié les promesses sans les tenir », précise l’article.

Même l’école, pourtant ciment social, est méprisée par des quartiers laissés à l’abandon par les pouvoirs publics. La stigmatisation peut-être, l’agressivité des derniers gouvernements aussi, ont pu provoquer un sentiment d’isolement dont la conséquence, la solution, est le repli vers une pratique de la religion généralisée à tous les domaines du quotidien. C’est ce que le journaliste appelle la « compensation sociale ». Par exemple, l’absence de nourriture halal dans les cantines scolaires éloignent les enfants les uns des autres. A qui la faute ? Certainement pas aux familles.

Loin de condamner l’Islam, bien au contraire, cet article avance même l’idée d’un Islam comme solution « par défaut ». Mais est-ce bien le but de la religion, quelle qu’elle soit, que d’être le pis-aller d’une république en ruine ?

Vous pouvez lire l’article complet ici.



Cet article a été lu 2 392 fois
Ce billet à été posté par "Cheb Bart" le Mardi 4 octobre 2011 à 18 h 29 min et est enregistré sous Actualites. Vous pouvez suivre les réponse à ce billet avec ce flux RSS 2.0 . Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback depuis votre Blog.

Laissez un commentaire

Suivant »
  • Pub

  • Traduction

  • Pub

  • Suivez nous sur